Logo de la mairie de Livinhac le Haut

Le GR65, chemin de Saint Jacques de Compostelle

Livinhac-le-Haut, village étape sur le GR65

L'étape Conques-Livinhac-le-Haut comporte 24 kms et s'effectue en moyenne en 6 heures de marche sur le chemin de "Lou Camin Conquet". Vous y découvrirez des paysages pittoresques et variés ainsi qu’une architecture diversifiée. A votre arrivée dans notre charmant village vous trouverez à votre disposition tout le nécessaire et bien plus encore : un accueil et une douceur de vivre. 

Accueil pélerins

  • Salle des pélerins : une salle abritée pour se restaurer, se reposer, s'informer

Ouverte chaque jour de mars à octobre de 9h à 18h - située sous l'église - informations de l'office de tourisme - jardin avec tables de pique-nique - pas de couchage possible (fermeture automatique la nuit)

  • Accueil pélerin par les paroissiens : moment convivial de partage autour d’une collation

Du 1er mai au 1er octobre - ancien presbytère sous l’église - tous les jours sauf le dimanche de 17h à 19h -

  • Messes

Le premier dimanche de chaque mois dans l'église Saint-Adrien.
Au couvent les mardi et jeudi à 18h30. 

Hébergements et restauration

Nous vous invitons à retrouver l'ensemble de nos hébergeurs et restaurateurs

Commerces

  • Multiservices : épicerie - agence postale - point presse - tabac
  • Boulangerie - snack 
  • Boucherie - plats cuisinés
  • Coiffeur

Vous pouver retrouver l'ensemble des commerces ici

Services

  • Pharmacie
  • Maison de santé 

Vous retrouverez nos services ici

L'oeuvre d'art refuge

Fenêtres sur le paysage est un projet artistique et culturel sur le GR65 porté conjointement par Derrière Le Hublot et l’Agence des chemins de Compostelle (ACIR). Le projet allie la réalisation d'oeuvres d’art-refuge pérennes construites le long du chemin et des rendez-vous artistiques éphémères. L'oeuvre d'art refuge de Livinhac-le-haut sera réalisée au mont Thabor. C'est l'architecte Elias Guenoun qui a imaginé une construction en bois. L'inauguration est prévue à l'été 2021.

Ami pélerin, ce lieu vous accueillera pour une halte ou pour une nuit. Vous trouverez à proximité des toilettes sèches pour votre confort. 

2021, année Jacquaire

Quand la fête de la Saint Jacques (25 juillet) tombe un dimanche, on parle d'année jacquaire, d'année sainte compostellane ou de jubilé. Ce sera le cas en 2021 ! Plusieurs manifestations célébrant l'événement devraient avoir lieu, si les conditions sanitaires le permettent (programme à venir très prochainement). A cette occasion, des goodies personnalisés ont été réalisés : ce sont des badges et des autocollants aux couleurs de la destination et illustrés du symbole fort de la coquille de Saint-Jacques. Une attention toute particulière pour souhaiter la bienvenue aux pèlerins-randonneurs avec un souvenir de leur passage dans notre destination.
Pour plus d'info : https://www.ladepeche.fr/2021/05/16/des-goodies-jacquaires-pour-les-randonneurs-9547873.php

Le GR65, un chemin mythique

Histoire du pèlerinage

Jacques est l’un des premiers apôtres du Christ et est considéré comme l’évangélisateur de l’Espagne. A Compostelle, une petite église est construite au dessus de sa tombe puis face à la fréquentation croissante c’est une cathédrale primitive qui est bâtie. Renforcée par la multiplication des mythes et légendes sur l’arrivée de la dépouille du martyr, la renommée du sanctuaire dépasse rapidement les frontières. Les XIe et XIIe siècle constituent l’apogée de l’attraction de Compostelle qui se dote d’une nouvelle cathédrale romane et est élevée au rang d’archevêché sous l’influence de l’évêque d’alors : Diego Pelaez. Ce dernier commande la rédaction d’un livre à la gloire de l’apôtre, le Liber Sancti Jacobi contenant le premier guide du pèlerin qui décrit les 4 routes de pèlerinages qui traversent l’hexagone français et se rejoignent au-delà des Pyrénées. Dès lors, les chemins de St Jacques se multiplient pour couvrir toute l’Europe, les lieux de dévotion consacrés à l’apôtre aussi, les pèlerins affluent issus d’origines géographiques et sociales de plus en plus diversifiées.

La coquille Saint-Jacques

Les pèlerins avaient pour coutume de rapporter comme témoignage de leur voyage des coquilles qu’ils fixaient à leur manteau ou à leur chapeau, d’où le nom de coquilles Saint Jacques donné par la suite à ces mollusques. La coquille Saint-Jacques était le signe, qu’à l’issue du voyage c’était un homme nouveau qui rentrait au pays. Elle deviendra l’un des attributs reconnaissables du pèlerin, avec le bourdon (le bâton du pèlerin), la besace et le chapeau à larges bords. La coquille fut gravée dans la pierre sur les frontons ou les chapiteaux des églises.

Le GR65 en Aveyron

De l’Aubrac à la Vallée du Lot, le GR65 traverse l’Aveyron offrant des panoramas somptueux et un patrimoine culturel exceptionnel. Des pèlerins circulaient autrefois sur les routes du Bas Rouergue, attirés par les reliques de Sainte Foy à Conques (Itinéraire au départ du Puy-en-Velay).  

  • Le Puy-en-Velay / Livinhac-le-Haut : 266 km - 11 jours de marche
  • Conques / Livinhac-le-Haut : 24 km - environ 6 heures de marche
  • Livinhac-le-Haut / Figeac : 26 km - environ 6 heures de marche
  • Le Puy-en-Velay / St-Jean-Pied de Port : 739 km - 29 jours de marche
  • St-Jean-Pied de Port / Santiago: 791 km - 33 jours de marche    
  • Le Puy /Santiago de Compostela : 1530 km - 62 jours de marche